Association JOSSH
Association  JOSSH

Formation de kinésithérapeutes hospitaliers (Nov 2008)

Le Dr A.Faradji est accompagné par M. J. Dubaa et J. L. Borel kinésithérapeutes aux CHU de Strasbourg et Nantes respectivement  comme intervenants dans cette formation,

les séances de formation, sous forme d'échanges d'expériences, ont eu lieu :

  • le 08 novembre au CHU Sidi Bel Abbès (service MPR du Pr Bedjaoui)
  • le 09 novembre à l'EHU  Oran (service MPR du Pr  A. Belkacem)
  • le 10 novembre au CHU Tlemcen (service d'Hématologie du Pr  N. MesliI)

en présence des médecins rééducateurs et des kinésithérapeutes locaux des services concernés.

 

Au cours de chaque journée,

  • la matinée était consacrée à une présentation réalisée par les 2 kinésithérapeutes invités à l'aide d'un support informatique démontrant l'intérêt et  les capacités des kinésithérapeutes à rééduquer les hémophiles même sans injection de médicament substitutif :  appareil locomoteur et hémophilie, bilan articulaire des hémophiles, prise en charge kinésithérapique des atteintes musculaires et articulaires des hémophiles , prévention des accidents articulaires et musculaires.
  • l'après-midi avait lieu une séance pratique de prise en charge kinésithérapique de quelques hémophiles

 

 

 

 

 

 

 

 impressions (M. J. Dubaa)

 " à Tlemcen ,                                             

● un enfant de 7 ans présentant une arthropathie débutante du genou gauche :  au cours de la séance , le père de cet enfant a été sollicité et a reçu une formation lui permettant de prendre en charge à domicile  le travail du quadriceps fémoral.                                      L’intérêt de cette démonstration a été de faire participer la famille pour continuer la chaine de prise en charge d’un jeune patient.

Un adulte de 32 ans présentant une arthropathie majeure de  ses 2 coudes avec blocage articulaire en position de fonction et une raideur complète de la pronation et  une arthropathie du genou gauche  avec raideur définitive  et détaxation  associées à une amyotrophie majeure .                                             

Ce patient est au-delà d’une prise en charge kinésithérapique classique."

 

impressions (M. J.L. Borel)

" Trois jours d'informations intenses et enrichissantes.

Sur trois hôpitaux diffèrents nous avons eu le plaisir de rencontrer nos confrères Algériens.

Le matin autour d'un café nous avons présenté à l'aide d'un support informatique, une grande partie théorique démontrant les capacités des kinésithérapeutes à rééduquer les hémophiles même sans injection de facteur. L'après midi, nous avons traité six hémophiles de 5 à 45 ans. L'intérêt de la famille et de toutes les équipes était évident. Nous avons tenté de leur montrer que des techniques simples mais nécessaires sont possibles même sur des hémophiles sévères.

L'échange intense nous à paru trop court et trop survolant. La rééducation de l"hémophile demandant une grande connaissance de la pathologie, il serait souhaitable de faire venir les kinésithérapeutes algériens en France sur une période suffisamment longue pour bien les former."

 

 

Formation de kinésithérapeutes hospitaliers (mai 2009)

Le Dr A.Faradji est accompagné par M. J. Dubaa et J. L. Borel kinésithérapeutes aux CHU de Strasbourg et Nantes respectivement  comme intervenants dans cette formation,

les séances de formation, sous forme d'échanges d'expériences, ont eu lieu :

  • le 02 mai au CHU Sidi Bel Abbès (service MPR du Pr M.Bedjaoui)
  • le 03 mai à l'EHU  Oran (service MPR du Pr  A. Belkacem)

en présence des médecins rééducateurs et des kinésithérapeutes locaux des services concernés.

 

Au cours de chaque séance :

  • l'importance d'un bilan articulaire chiffré et daté a été soulignée  comportant des mensurations de l’amyotrophie , un bilan de la force musculaire ainsi qu' un bilan fonctionnel du patient  à partir d'un dossier de suivi orthopédique offert par le laboratoire Bayer France et remis par le Dr A. Faradji aux médecins hématologistes et aux médecins rééducateurs.
  • La prise en charge kinésithérapique des patients a consisté par l’apprentissage des mobilisations passives, suivies des levées de tension des muscles contracturés ou rétractés et le renforcement musculaire, sans contrainte pour les surfaces  articulaires, a été initié pour chaque patient.
  • Des conseils pour la vie quotidienne ont été prodigués, pour que la prise en charge soit faite aussi par le patient ou la famille du patient  dans le cas des enfants.

 

 impressions (M. J. Dubaa)

« Le travail des kinésithérapeutes et des étudiants algériens a été très profitable aux patients hémophiles
Les partenaires algériens ont participé de façon efficaces et nous souhaitons qu’ils continuent dans cette voie la prise en charge des hémophiles dont ils ont la charge »

 

 impressions (M. J.L. Borel)

 "Cette deuxième visite fut bien plus constructive. Le fait d’être reconnu, a facilité les contacts. Ainsi les instants dédiés aux traitements m’ont semblé plus profonds. Nous avons eu plus de questions, et les cas des jeunes hémophiles étaient vraiment très intéressants. L’éducation d’une mère en présence de son enfant de trois ans a été

pour moi un temps fort, tant par l’écoute de la mère que par la sensation de faire œuvre vraiment utile pour ce petit d’homme à l’avenir peut être un peu moins périlleux. Cet échange fut grandement facilité par la présence de Khiera, qui revenait de presque un mois d’échange avec le CHU de Nantes. Globalement cette cession fut à mon avis plus profonde et plus révélatrice de la capacité de chacun à s’investir dans le traitement de l’hémophilie"

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association JOSSH